Psycho Pass

Publié le 23 Mai 2013

Pyscho Pass
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTLAuyCjFMVlktnyE7bZ31g5fP9Mwc5PkTVWokhT1dvbMDaBqLL8ijuXqah
Animé 

Studio : Production IG

Nombres d'épisodes : 22

 

icone largeur synopsis

Début du XXIIe Siècle, il est possible de mesurer instantanément l'état mental d'une personne, sa personnalité et la probabilité qu'elle commette des crimes grâce à un dispositif installé sur le corps de chaque citoyen appelé «Psycho-Pass». Lorsque cette probabilité, mesurée par le niveau du «coefficient de criminalité», est trop élevé chez certaines personnes : ces individus sont poursuivis et appréhendés ou si nécessaire, abattus. Cette tâche est effectuée par une équipe spéciale de criminels potentiels appelés Exécuteurs, qui sont supervisés par des policiers appelés Inspecteurs. Les Inspecteurs s'assurent que les Exécuteurs exercent leurs fonctions dans les limites qui leurs sont imposées. Les Inspecteurs et Exécuteurs utilisent une arme spéciales polymorphe appelées «Dominators», conçus pour tirer uniquement sur ceux ayant un coefficient de criminalité plus élevé que la normale. L'histoire suit l'unité 1 de la Division des Enquêtes Criminelles du Bureau de la Sécurité Publique au Japon.

 

 

icone largeur analyse

 

Il y a beaucoup d'animé SF qui sont de nature lente. Texhnolyze par exemple est un exemple. Mais celui dont je vais vous parler est bien diffèrent. Au première allure chiante l'animé met du temps a démarré et prendre une consécration énorme jusqu'à la perfection.

Parlons déjà des graphismes qui sont magnifiques dès le premier épisode. Un trait signé Akira Amano (Reborn) qui a son style particulier mais qui m'est très plaisant. J'adore Reborn donc logique que j'ai aimé les personnages. Même si je dois l'avouer le design de Masaoka ma rebuter de l'animé au début. Parmi foule de personnages beau gosses il est vieux et fripé et on le voit beaucoup trop au début contrairement par rapport à Kogami Shinya. Par ailleurs pour le design de Kogami on a l'impression que c'est un style diffèrent de Amano. A croire qu'elle a pris Ichigo (Tite Kubo) changer sa coupe et c'est le même. Amano fait peu de fois ce genre de yeux a ses personnages. Elle c'est surement inspiré d'autres auteurs. Akane par contre est le style bien prédéfinit de Akira Amano.

http://yamaguchihoshiko.files.wordpress.com/2013/02/pprtz.jpg

Passons ensuite à la bande son. On peut reconnaitre un style assez simpliste de SF. Les pistes ont des air de Blade Runner ou de Mass Effect. Un style bien efficace et qui donne même lien d'un discours de Makishima dans l'animé. Je vous expliquerais plus tard.

Passons a l'opening et Ending. Nul doute que c'est rare mais même les Ending son bon. Mais un certain bordel donne le charme à cette animé. Effectivement normalement des opening et ending font une durée de certains épisodes (sauf pour High School of The Dead). Sauf que la chronologie des opening sont assez effacées dans cette animé. On retrouvera vite deux opening dispatcher durant l'animé et même durant un seul épisode il y aura un opening inédit. La construction des opening et ending est dispatcheer et non en conformité des autres mais c'est ce qui fait son charme d'avoir la découverte de nouvelles musiques ou image a beaucoup d'épisodes.

http://choualbox.com/Img/20130403224808A.jpg

Passons a l'histoire. D'abord elle s'avère lente a démarré. Les premiers épisodes son assez ennuyeux par leurs formes. Mais dès que l'ennemie principale de l'animé rentre en scène l'animé prend une tournure bien différente à partir exactement de l'épisode 8. D'ailleurs il est important de signaler que le principal méchant est surement l'un des plus charismatiques des animés que j'ai pu voir. Surement à cause de sa voix que l'on a déjà entendu dans Phi Brain. Puis un ennemi qui n'est pas si m"chant que cela au prime abord. Certes criminel d'avoir tué des personnes il en reste attachant à cause de ces raisons auquel j'approuve. Le monde de Psycho Pass en sois est injuste il se base sur des choix du système Sybille qui juge le degré de stress de chaque humain. Mais en sois c'est donner ses choix à des entités supérieurs sans faire preuve de discernement qui nous est propre à l'humain. Bref un système compliqué dont Makishima n'aime pas du tout. En sois je le comprends bien que ses crimes soient horribles. Par ailleurs Makishima est quelqu'un d'assez intelligent dans l'épisode 15 il cite les androides rêvent ils de moutons électriques ? (Livre qui a par ailleurs ensuite fait Blade Runner). C'est là où l'on voit son inspiration dans le livre. Les humains peuvent changer de caractère a leur volonté dans le livre. Cela ne vous rappelle donc pas Psycho Pass sur certain trait ?.

Voilà donc le point commun avec Blade Runner. On peut cité l'heroine Akane qui passe de niaise à la Kimi Todoke a une femme qui évolue le long de l'animé. Une jolie évolution qui mérite d'être salué. On peut regretter aussi le personnage Kagari (qui été doubler par le Seiyuu de Gaara) mais qui malheureusement aura un court rôle. Un personnage peu exploité qui aurait pu être sympathique. Il y a aussi des histoires assez sympa basé sur les personnages comme Yayoi ou Ginoza. Par ailleurs je connais un ami qui déteste Ginoza à cause de sa ressemblance à Ishida.

http://thestereogram.com/wp-content/uploads/2013/04/psycho-pass-review-3.jpg

Le héro principal quant a lui est charismatique mais trop classique en sois il fait figure d'image vengeresse. Mais sa dualité avec Makishima rend la chose particulièrement attachant. Jusqu'à une fin un peu comme la fin de l'animé Death Note (Le climat est le même en tout cas.) Mais la fin de l'animé est assez dégoutante en sois car rien ne se finit tout perdure et le système si impropre existe encore. Bref une fin et un début mitigé mais Psycho Pass a une histoire qui se tient debout avec des references geek absolument sublime.

Que peut-on dire de Psycho Pass ? Il y avait déjà bien longtemps que les animé Cyberpunk ne sont plus trop là. Mais cette animé reprend le blason et le flambeau d'une manière sublime. Certes vous aurais forcement un personnage que vous detesterez dans cette animé, vous vous ennuierais les 8 premiers épisodes, vous serais déçus peut être de la fin. Mais mazette on ne peut pas oublier tout ce qui se passe dans cette animé. Une rivalité intéressante, une histoire qui prend une tournure intéressante, un design magnifique fait par Akira Amano, un méchant charismatique avec une raison valable de ces actes, une bande son dans la ligné des meilleurs films de SF ect ect. La liste est longue... Psycho Pass est une animé magnifique, il prouve à lui tout seul que le cyberpunk existe encore. Je Terminerai par une citation dur père fondateur de la SF Isaac Asimov : " On peut définir la Science-Fiction comme la branche de la littérature qui se soucie des réponses de l'être humain aux progrès de la science et de la technologie. "

 

Les ++ Les --

- Une histoire magnifique

-Un chara design et un design au petit oignon.

-Une rivalité interessante

-Une bande Son purement SF

-Des opening et Ending desynchronisé

- Des réferences Geek

- Un personnage que vous detesterez surement.

- Des personnages trop effacer ou peu exploité

-Une fin pas dans mes attentes

- Un début assez chiant (8 épisodes)

 

Critères Commentaires Notes
Graphisme Graphismes qui sont magnifiques dès le premier épisode. Un trait signé Akira Amano (Reborn) qui a son style particulier mais qui m'est très plaisant. Même si je dois l'avouer le design de Masaoka ma rebuter de l'animé au début. Parmi foule de personnages beau gosses il est vieux et fripé icone largeur 8.5
Scénario Scénario très intelligent basé sur une société qui laisse leur choix de vie et de société à une entité supérieure inconnue. Une rivalité intéressante entre le personnage principal et le méchant. Dommage seulement que l'animé met du temps a démarré et que j'aurais préféré une fin plus sympa. La scène finale de la rivalité me fais énormément pensé à Death Note et les références Geek de Makishima sont assez intéressantes.  icone largeur 9
Bande son Bande son assez bonne dans la ligné de la SF. Du même style qu'un Mass Effect ou un Blade Runner.  icone largeur 8
Opening/Ending La construction des opening et ending est dispatcheer et non en conformité des autres animé. Mais les opening et ending sont de qualité et qu'il soit dispatcher lui donne un charme.
 icone largeur 9

 

 

Dur de faire une conclusion sur une animé aussi grande. Les graphismes sont magnifiques Akira Amano signe un design d'enfer bien que certain personnage sont détestables. L'histoire est magnifique bourré de clin d'oeil à la SF. Une rivalité intéressante et une héroine qui grandit au fur et à mesure des épisodes. Un méchant charismatique et des histoires annexe assez sympa. Une complexité sur leur système de vie et un univers riche. Mais un début mollasson qui prend une tournure différente au 8eme épisode. On peut citer des opening et ending non conforme mais qui sont assez bon et qui ont un charme particulier. On peut citer une bande son typé SF a la Blade Runner. Bref il y a beaucoup trop de choses à dire sur cette animé. On peut tout de même dire que Psycho Pass est l'une des animé de l'année. Un fier titre de la SF qui rentrera forcement dans l'histoire au même titre que Ghost in Shell ou Armitage.
icone largeur 9

Rédigé par Otaku-TV

Repost 0
Commenter cet article

Hana 04/06/2013 20:31

Tu as trouvé le début chiant ?? Je ne comprend pas O_O

Otaku-TV 04/06/2013 23:39



Bah quand il y avait pas le mechant je m'ennuyé c'été lourd et il se passais rien je trouvais sa ennuyeux au début ><